Mr Clav est victime d’un accident sur une vague artificiel en Octobre 2016. Ce dernier a souscrit un contrat "pertes de revenus" auprès de la MAAF. Après 6 mois d’indemnisation, la MAAF refuse de continuer à régler la prestation prétextant une réduction de la durée d’indemnisation des pathologies rachidiennes.

Grace à notre intervention, M Clav continue à percevoir son indemnisation mensuelle.

Parallèlement nous intervenons auprès du parc aquatique pour obtenir une indemnisation complète.